Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 avril 2015 4 23 /04 /avril /2015 07:26

Participant au 7e championnat régional des mini-entreprises, 14 élèves du collège Sorbon ont eu une idée originale : commercialiser des gants réfléchissants sur les deux faces.
Si je n’avais pas participé au projet, je n’aurais jamais su comment fonctionnait une entreprise. » Scott Ebimbe, 16 ans, est pendant toute cette année scolaire le directeur financier de la mini-entreprise Sorgants. « Sor » pour Sorbon et « gants » pour le produit qu’ils ont décidé de commercialiser. Avec 13 autres élèves de troisième, le collégien a suivi toutes les étapes de la création de l’entreprise. « Ils ont effectué une étude de marché. Trois projets avaient été imaginés au départ, raconte Jacques Jung, leur professeur de technologie qui les accompagne dans le cadre de la découverte professionnelle. Des gobelets avec plusieurs compartiments pour des boissons différentes, un stylo suisse avec quatre couleurs, une gomme et une règle intégrée, et des gants lumineux. C’est finalement cette dernière idée qui a été préférée par les personnes interrogées. » Ce qui a fait mouche, c’est l’aspect sécurité. « Je pense que ça peut vraiment plaire aux parents, les rassurer quand leurs enfants sortent de l’école l’hiver », détaille Bryan Maquin, le président-directeur-général. Contrairement à d’autres gants, ceux-ci seront réfléchissants des deux côtés. « C’est la paume de la main que l’on montre lorsque l’on est piéton et que l’on veut avertir une voiture », commente Jacques Jung.
Un hologramme pour smartphone

L’expérience a aussi permis aux élèves de découvrir les différentes fonctions qui composent une entreprise. « Je suis directeur des ressources humaines. Je fais attention à ce que le règlement de la mini-entreprise soit respecté, indique Tanguy Moyère. Mais j’ai aussi la casquette de community manager. Je prends par exemple des photos des séances de travail et les poste sur les réseaux sociaux. L’idée est de donner envie aux gens de s’intéresser à notre marque. » Linda Molnar est de son côté chargée du service marketing. « J’ai réalisé le logo de Sorgants. Nous avons choisi d’y mettre du vert pour l’espérance, de l’orange pour l’énergie et du jaune pour la luminosité. » La communication a quant à elle été assurée par Gabriel Crémon qui, après avoir réalisé un teasing vidéo, est en train de créer un hologramme représentant le logo, visible grâce à un smartphone et une pyramide plastique transparente. Sorgants a aussi eu sa publicité grâce à la collaboration d’Aurélie Bonamy, réalisatrice intervenante pour le centre de documentation pédagogique. Rien n’a donc été laissé au hasard par les élèves. Jusqu’au salaire, de 0,10 cent de l’heure.

« Nous avons décidé qu’il serait le même pour tout le monde, pour qu’on soit tous égaux », précise Bryan le PDG. Pour être bénéficiaire, la mini-entreprise doit vendre au moins 26 paires de gants. 11 ont déjà été précommandés.
Prochaine étape : la finale qui se déroulera le 21 mai à la salle Atmosphère de Rethel. 45 équipes y participeront, soit plus de 500 participants.

Partager cet article

Repost 0
Published by l'Ardennais - dans mini-entreprises
commenter cet article

commentaires

Edito

Bienvenue sur le blog de la relation Ecole/Entreprise... suite

 

Recherche

Outils en ligne

Vidéos, supports de cours...

  • Supports proposés par l'Association Jeunesse et Entreprises
    • Découvrir les rouages de l'entreprise : Comment présenter l'entreprise aux jeunes  ? Visionner...

2ème rencontre école/entreprise : Développer l'esprit d'entreprendre

Compte-rendus de la journée de formation...suite

Manifestations à venir

Manifestations à venir... suite

Conseillers de l'Enseignement Technologiques (CET)

Conseillers de l'enseignement technologique