Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 novembre 2013 3 27 /11 /novembre /2013 16:00

chaudronnerie-F1.jpgL’unité pour évoluer. Tel était le message prôné par l’ensemble des intervenants à la rencontre école-entreprise mise en place hier au lycée François 1er. Les métiers liés à la chaudronnerie sont en pleine évolution. « Le vieillissement des salariés et les nombreux départs à la retraite à prévoir sur des postes qualifiés sont à prendre en compte », d’après l’ensemble de l’assemblée.

De même que les mutations technologiques. Il fallait donc s’entendre sur les compétences nécessaires pour les années à venir. De même pour l’évolution des activités des entreprises.

Une volonté d’avancer

La rencontre s’est ouverte sur une intervention de Philippe Hanen, proviseur du lycée, Philippe Hannecart, président d’ADEVA-Pays Vitryat et de Thierry Mailles, sous-préfet de l’arrondissement.

La parole a ensuite été laissée aux entreprises : Ciments Calcia, Kadant Lamort, La Marnaise, Mangin Egly, Pelgrin SA et Tidest Joubert étaient présentes. Le représentant de la formation initiale, à savoir le lycée François 1er, puis ceux de la formation continue, Greta et Pole emploi, ont alors pu conclure. S’en est suivi une heure d’échanges sous forme de débat, chacun exposant les difficultés rencontrées au niveau de l’embauche ou du nombre d’élèves intéressés. S’il en est ressorti une « volonté d’avancer ensemble autour d’un accompagnement sur la formation », les entreprises ont souligné « les problèmes liés à la difficulté à se projeter sur trois ans si ce n’est plus » vis-à-vis des jeunes à former au sein de leurs locaux.

 

Informer et former les jeunes

Chacun s’interrogeait également sur l’éventuelle perte de compétences clés pour le territoire. En témoignent les chiffres : à l’heure actuelle, 23 jeunes sur 53 sont sur des postes non-qualifiés dans le domaine de la chaudronnerie. Pour parer à ce problème, le sous-préfet Thierry Mailles rappelle « l’existence des contrats de générations qui, en plus d’amener les jeunes à se former convenablement auprès de quelqu’un d’expérimenté et de qualifié, apportent une aide financière à l’entreprise. »

Autre axe de travail important : orienter les jeunes vers cette filière et les motiver. « Il n’y a aucun intérêt à placer un élève par défaut, les résultats se ressentent automatiquement à l’issue de la formation, parfois même bien avant », explique Rudy Chimiak, chef de travaux au sein de l’établissement. « Il faut les inciter à s’orienter d’eux-mêmes dans cette filière. Cela passe par l’information », ajoute-t-il. Une problématique bien comprise par le lycée. L’établissement a dénombré trois décrochages pour les classes de seconde de l’an dernier sur les douze inscrits. « Des abandons qui s’expliquaient essentiellement par le fait que les élèves choisissaient la filière par défaut. » constate Rudy Chimiak. Cette année, 14 des 15 élèves avaient la chaudronnerie pour premier choix. « Il faut bien présenter le métier, qui peut être très divers. Il a le grand avantage d’offrir de l’emploi, on ne peut négliger cela en cette période », explique Philippe Hanen, proviseur du lycée François 1er. Et les chiffres lui donnent raison, puisque chez les diplômés de 2012, on compte sept embauches, dont six dans la spécialisation et trois poursuites d’études.

Au moment de dresser le bilan, Philippe Hanen se montre satisfait. « C’est intéressant de se réunir, notamment parce qu’il faut calibrer le contenu de la filière. Le lycée fait de la formation continue, le Greta de son côté personnalise la formation, il y a de la complémentarité », ajoute-t-il. Reste encore à peaufiner les liens.

Et à l’image de la poinçonneuse et de la grignoteuse à commande qui ont été inaugurées, l’entente entre les écoles et les entreprises est une machine qui s’est mise en marche. Il faut désormais travailler son efficacité pour qu’elle tourne à plein régime.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Edito

Bienvenue sur le blog de la relation Ecole/Entreprise... suite

 

Recherche

Outils en ligne

Vidéos, supports de cours...

  • Supports proposés par l'Association Jeunesse et Entreprises
    • Découvrir les rouages de l'entreprise : Comment présenter l'entreprise aux jeunes  ? Visionner...

2ème rencontre école/entreprise : Développer l'esprit d'entreprendre

Compte-rendus de la journée de formation...suite

Manifestations à venir

Manifestations à venir... suite

Conseillers de l'Enseignement Technologiques (CET)

Conseillers de l'enseignement technologique